Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2018

Nouveau bureau du Conseil communautaire

Image à insérer.jpg

Image à insérer2.jpg

Le nouveau bureau communautaire avec Jean-Marc Sauterau, Laurence Oriol, Bernard Favier, Jocelyne Lelong, Henri Dubreuil, Jacqueline Duboisset, Bernard Duverger et Karine Bournat

Suite à la démission de François Brunet, fin septembre, la communauté de communes du Pays de Saint-Éloy n’avait plus de président. Les élus viennent de désigner Henri Dubreuil pour reprendre le flambeau. Interview.

Henri Dubreuil est donc le nouveau président de la communauté de communes du Pays de Saint-Éloy-les-Mines (Puy-de-Dôme). Il succède à François Brunet qui a démissionné en septembre dernier. Ce fonctionnaire retraité de 69 ans, ancien magistrat administratif, se qualifie de « petit nouveau » en politique : il a fait son entrée au conseil municipal de Saint-Gervais-d’Auvergne (où il est 2e adjoint) il y a 4 ans seulement. Non encarté dans un parti par déontologie professionnelle, il ne cache pas qu’il penche plutôt à gauche.

Une décision douloureuse pour François Brunet

Pourquoi avez-vous accepté de prendre cette présidence ?

"Suite à la démission de François Brunet, j’ai été sollicité. Après réflexion, j’ai accepté. Je n’ai jamais eu d’ambitions politiques et ce n’est pas maintenant que cela va commencer. Je sais qu’il ne reste que 18 mois avant les prochaines élections et je me considère surtout comme un pape de transition. J’aborde cette fonction avec humilité et ambition. Mon avenir politique sera bref. Je suis surtout là pour passer la main à ceux qui seront élus en 2020. J’aspire à leur remettre les clés de la communauté dans de bonnes conditions et, en attendant, de travailler pour essayer de leur apporter une plus-value. L’élaboration du projet de territoire doit aller dans ce sens."

Une élection mouvementée après un débat gauche-droite

L’élection de la nouvelle équipe a été compliquée, non ?

"Elle a effectivement été un peu mouvementée mais les choses sont très simples. Dans une communauté qui rassemble 16.000 habitants, il y a nécessairement un affrontement entre la gauche et la droite. C’est le débat démocratique et je pense que c’est souhaitable. J’ai symboliquement souhaité que mon 1er vice-président ait un vécu dans le domaine social. Cela a créé des crispations. Mais ça, c’est déjà du passé. Ce qui m’intéresse, c’est le présent et l’avenir. Je suis un homme de rassemblement et je travaillerai avec tout le monde pour que la communauté soit au service de nos habitants. Le contexte est assez difficile comme ça : il n’est pas utile de se perdre dans de petites querelles politiciennes."

Quelles sont vos priorités ?

"Le social est évidemment une priorité car notre population est âgée et qu’on doit faire face à une précarité qui monte. Le développement économique est également essentiel : Saint-Eloy constitue un pôle industriel intéressant et doit le rester, ce qui ne dispense pas les autres communes de porter des projets. Enfin, nous devons être innovants sur le plan touristique : nous avons une carte à jouer grâce à notre environnement protégé. Plus globalement, nous avons des progrès à faire en terme de communication."

(© La Montagne, 24 octobre 2018)

Commentaires

Je suis contente que cette droite sectaire et réactionnaire ne soit plus aux manœuvres !

Écrit par : Zézette | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

Madame, Monsieur,
Le site "Les communes.com" signale votre blog comme "site officiel" de la Communauté de communes du Pays de St Eloy.
Cette orientation m'étonne, d'autant que je n'arrive pas à accéder au site officiel annoncé pour septembre dernier.
Pouvez-vous me confirmer que le site soit en service et, dans l'affirmative, m'en indiquer l'adresse.
Dans cette attente, recevez, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.
Louis Troccaz,

Écrit par : Troccaz | 25/11/2018

Répondre à ce commentaire

Mon blog n'a rien d'officiel et se veut parfaitement indépendant — et de la Mairie de Saint-Éloy, et de la Communauté de communes. Je n'ai pas trouvé, moi non plus, de site, de blog ou de page Facebook faisant office d'organe d'information et de communication pour la communauté du "Pays de Saint-Éloy". Je pense qu'en deux ans les élus, le Président et les vice-présidents n'ont pas eu le temps de se pencher sur la question. Ce n'est pourtant pas le personnel qui manque, si l'on en juge par le fonctionnement de la médiathèque intercommunale, envahie par une horde de bureaucrates dévolus à des tâches obscures et probablement de la plus haute importance...

Écrit par : M.R. | 25/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.