Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2018

11 novembre 1918 / 11 novembre 2018

Le Figaro consacre aujourd'hui — 10 novembre 2018 — un article aux milliers de monuments aux morts érigés dans les villes et les villages pour commémorer les morts de la Grande Guerre.
À Saint-Éloy-les-Mines, le monument a été inauguré le dimanche 22 juin 1922, après une polémique — due au retard pris par le projet — entre le maire de l'époque, Gabriel Blanc et Alexandre Varenne, président du comité d'érection du monument.
L'inauguration est relatée par D. Kapala et J. Lavédrine dans leur ouvrage consacré au passé minier de Saint-Éloy (Saint-Éloy-les-Mines, Mémoire en Images, Alain Sutton, 2004) :
"À dix heures du matin, après avoir fleuri les tombes des héros inhumés au cimetière, un immense cortège se forme avec, en tête, la société philharmonique des Houillères, les familles des disparus et les enfants des écoles. La très longue colonne se rend sur la vaste place de l'Hôtel de Ville, où a été édifié le monument.
À la sonnerie aux morts, bien des yeux se mouillent. La philharmonie joue la Marseillaise. Alexandre Varenne prend la parole au nom du comité d'érection : "J'ai l'honneur de remettre à la commune de Saint-Éloy, à la garde vigilante de la population, à la piété des familles des morts, ce monument du souvenir, témoignage impérissable de la gratitude de la cité, où les générations à venir viendront puiser la leçon des grands devoirs, apprendre à haïr la haine et à maudire la guerre."
La cérémonie se termine par le défilé de la foule qui couvre le monument de fleurs..."

Image à insérer.jpg

25/10/2018

Nouveau bureau du Conseil communautaire

Image à insérer.jpg

Image à insérer2.jpg

Le nouveau bureau communautaire avec Jean-Marc Sauterau, Laurence Oriol, Bernard Favier, Jocelyne Lelong, Henri Dubreuil, Jacqueline Duboisset, Bernard Duverger et Karine Bournat

Suite à la démission de François Brunet, fin septembre, la communauté de communes du Pays de Saint-Éloy n’avait plus de président. Les élus viennent de désigner Henri Dubreuil pour reprendre le flambeau. Interview.

Henri Dubreuil est donc le nouveau président de la communauté de communes du Pays de Saint-Éloy-les-Mines (Puy-de-Dôme). Il succède à François Brunet qui a démissionné en septembre dernier. Ce fonctionnaire retraité de 69 ans, ancien magistrat administratif, se qualifie de « petit nouveau » en politique : il a fait son entrée au conseil municipal de Saint-Gervais-d’Auvergne (où il est 2e adjoint) il y a 4 ans seulement. Non encarté dans un parti par déontologie professionnelle, il ne cache pas qu’il penche plutôt à gauche.

Une décision douloureuse pour François Brunet

Pourquoi avez-vous accepté de prendre cette présidence ?

"Suite à la démission de François Brunet, j’ai été sollicité. Après réflexion, j’ai accepté. Je n’ai jamais eu d’ambitions politiques et ce n’est pas maintenant que cela va commencer. Je sais qu’il ne reste que 18 mois avant les prochaines élections et je me considère surtout comme un pape de transition. J’aborde cette fonction avec humilité et ambition. Mon avenir politique sera bref. Je suis surtout là pour passer la main à ceux qui seront élus en 2020. J’aspire à leur remettre les clés de la communauté dans de bonnes conditions et, en attendant, de travailler pour essayer de leur apporter une plus-value. L’élaboration du projet de territoire doit aller dans ce sens."

Une élection mouvementée après un débat gauche-droite

L’élection de la nouvelle équipe a été compliquée, non ?

"Elle a effectivement été un peu mouvementée mais les choses sont très simples. Dans une communauté qui rassemble 16.000 habitants, il y a nécessairement un affrontement entre la gauche et la droite. C’est le débat démocratique et je pense que c’est souhaitable. J’ai symboliquement souhaité que mon 1er vice-président ait un vécu dans le domaine social. Cela a créé des crispations. Mais ça, c’est déjà du passé. Ce qui m’intéresse, c’est le présent et l’avenir. Je suis un homme de rassemblement et je travaillerai avec tout le monde pour que la communauté soit au service de nos habitants. Le contexte est assez difficile comme ça : il n’est pas utile de se perdre dans de petites querelles politiciennes."

Quelles sont vos priorités ?

"Le social est évidemment une priorité car notre population est âgée et qu’on doit faire face à une précarité qui monte. Le développement économique est également essentiel : Saint-Eloy constitue un pôle industriel intéressant et doit le rester, ce qui ne dispense pas les autres communes de porter des projets. Enfin, nous devons être innovants sur le plan touristique : nous avons une carte à jouer grâce à notre environnement protégé. Plus globalement, nous avons des progrès à faire en terme de communication."

(© La Montagne, 24 octobre 2018)

26/04/2018

Contournement de Saint-Éloy

Suite à l'article publié en quatrième page de L'Éveil des Combrailles (n°2, printemps 2018), on pourra consulter, en cliquant sur le lien, notre courrier d'avril 2013, mentionné sur  la page Facebook "Vivre à Saint-Éloy en 2018".

01/11/2017

Saint-Éloy 2020 — Réunion du comité de pilotage

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Dans le cadre du projet "Saint-Éloy 2020", le comité de pilotage de l'opération s'est réuni en mairie pour un premier bilan le lundi 23 octobre.
Cette réunion, dont l'objectif était de présenter "l'état d'avancement général des travaux de redynamisation du centre-bourg", rassemblait, outre le maire et plusieurs adjoints, divers responsables administratifs et politiques, ainsi que les représentants des différents organismes partenaires (Corum Saint-Jean, Auvergne Habitat, Ophis, etc.). À l'issue de la réunion, était prévue une visite des chantiers en cours.
Le coût total des travaux de requalification, qui vont se se poursuivre au cours des mois à venir, sera de l'ordre de 6 millions d'euros.
Le chantier de la place Charles-de-Gaulle devrait se terminer dans la première quinzaine de novembre. Commenceront alors les travaux d'aménagement de la place Michel-Duval et du parking situé à l'arrière des bâtiments de Pôle Emploi et du bar-journaux "Le Rallye". Le chantier de la rue Jean-Jaurès suivra, fin 2018...

On pourra consulter le Document de synthèse à partir de cette page. (cliquer sur le lien — N.B. Le téléchargement peut prendre quelques minutes : fichier volumineux)

08/05/2017

L'élection présidentielle à Saint-Éloy

Résultats comparés du deuxième tour :

France :
E. Macron : 66.10%
M. Le Pen : 33.90%

Région :
E. Macron : 67.13%
M. Le Pen : 32.87%

Puy-de-Dôme :
E. Macron : 71.34%
M. Le Pen : 28.66%

Saint-Éloy :
E. Macron : 55.88%
M. Le Pen : 44.12%

Si ces résultats se passent de commentaires, ils devraient au moins amener nos élus à se poser un certain nombre de questions...

05/05/2017

Réponse aux injures...

Eu égard à la nature agressive, sectaire et insultante d'un certain nombre de commentaires postés sur la page Facebook associée à ce blog, je me suis senti tenu d'adresser à mes détracteurs — qui ne font pas mystère de leurs opinions politiques — cette mise au point :

"Pour répondre à vos commentaires, qui ont retenu toute mon attention :

1) J'ai déjà précisé très clairement que cette page est une page personnelle et non-officielle. Le nom, initialement "Saint-Éloy 2014", est celui que j'avais proposé pour la liste de la majorité municipale lors des dernières élections : je considère que, n'ayant pour ma part jamais trahi les engagements pris à l'époque, j'ai parfaitement le droit de continuer à l'utiliser pour mon propre compte.
D'autre part, je ne crois pas que le nom de notre commune soit une marque ou un nom de domaine déposé, pas plus que le millésime de l'année en cours.
Il existe en revanche un site géré par la Mairie, qu'on peut considérer comme officiel et que vous pouvez consulter si vous le souhaitez (http://www.sainteloylesmines.com).

2) Je ne crois pas que mes dernières notes soient l'expression d'opinions "politiques", a fortiori d'opinions politiques "personnelles". Il y est question de valeurs républicaines et civiques, de celles que vous partagez probablement avec moi, puisque ce sont celles qu'on nous apprend à l'école, qu'on nous rappelle chaque fois qu'il y a une cérémonie d'hommage ou de commémoration au monument aux morts. Ce sont celles qui sont associées à la devise de notre pays, à notre hymne national. Il y est aussi question de valeurs morales comme l'honnêteté, le respect de l'autre, la tolérance. Je supposais que celles-ci aussi bien que celles-là étaient incontestables.

3) Je ne m'attarderai pas sur l'épithète "pathétique", qui se veut sans doute humiliante ou méprisante — ne sachant pas trop quelle idée vous vous faites du pathos. Si ce sont les valeurs que je cherche à défendre qui sont "pathétiques", alors je me sens moins seul — et à vrai dire en très bonne compagnie : il n'est que de voir le nombre d'appels des plus éminentes personnalités du monde scientifique, intellectuel, religieux... qui invitent les électeurs non pas à voter pour ou contre Untel ou Unetelle, mais à réfléchir aux motifs et aux conséquences de leur choix, pour eux-mêmes, bien sûr, mais aussi pour le pays, pour leurs enfants, pour l'avenir.
Quand je lis le message que je viens de recevoir de la Conférence des Présidents d'Université (http://www.cpu.fr/…/election-presidentielle-le-bureau-de-...) je me dis qu'il est réconfortant de voir — la formule est de Brassens — "qu'il y a encore du monde et du beau monde sur terre".
Même si ce monde-là vous paraît... "pathétique" !"

25/04/2017

À propos du premier tour...

À propos du premier tour le l'élection présidentielle — et du score de Marine Le Pen :
le point de vue de Michel Onfray (entretien publié dans Le Figaro du lundi 24 avril 2017).

16/04/2017

Débat d'orientation budgétaire mars 2017 — Compte rendu

Le compte rendu de la réunion du Conseil Municipal en date du 9 mars 2017 est disponible (lien marge de gauche, rubrique "Comptes rendus Conseil Municipal").
Cette réunion était consacrée au débat d'orientation budgétaire (DOB).
Le compte rendu de la réunion du 30 mars (présentation et vote du budget 2017) ne nous a pas encore été communiqué.

N.B. Le texte est publié avec les réserves habituelles.

11/03/2017

Droit à la santé pour tous

"Pour un Centre de Santé"
Réunion publique vendredi 17 mars à 20 heures, médiathèque de Saint-Éloy-les-Mines.
Avec le Dr Éric May, président de l'Union syndicale des médecins de Centre de Santé.

Aucun texte alternatif disponible.

27/02/2017

Vidéosurveillance

Sur l'accès aux informations concernant la vidéosurveillance.

Voir le document publié par l'Association des Maires de France (AMF) et la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) — notamment le point n°3 : "Le maire désigne au sein des services municipaux l'interlocuteur compétent (et le numéro de téléphone) à qui toute personne intéressée peut s'adresser pour obtenir des informations sur le système de vidéoprotection et notamment sur les lieux d'implantation des caméras. C'est auprès de ce point de contact que toute personne peut exercer son droit d'accès aux images..." (cliquer sur le lien)